Un nouveau robot

En collaboration avec Notilo Plus, nous avons effectué le mois dernier des tests avec un nouveau robot : le SEASAM.
Sa particularité ? Le SEASAM est capable de détecter se positionner à une distance fixe par rapport à un mur ou une paroi, de fixer une limite de profondeur et d’effectuer des tâches en autonomie !

Les essais ont eu lieu au lac de Chamagnieu (38).
C’est depuis les bureaux Notilo Plus, basés à Lyon, que les équipes ont pris la main. Nous pouvons dire que les essais ont été concluants, avec une plongée jusqu’à 15 mètres de profondeur !

Un nouveau test à distance accompli : – )

ENDER OCEAN et le financement participatif

Pour financer notre projet, nous avons eu recours au crowdfunding, appelé aussi le financement participatif. Le principe est simple : sur une plateforme de dons en ligne, chaque contributeur offre le montant de son choix. Il peut s’agir d’une véritable source de financement ou d’un simple « coup de pouce ». 

Notre campagne s’est déroulée sur la plateforme KissKissBankBank et a duré au total 60 jours.
Les internautes avaient le choix entre plusieurs contreparties :
– Une photo du projet signée et dédicacée
– Une gourde aux couleurs du projet
– Une session de jeu ENDER OCEAN
– Le premier filet de pêche récupéré au fond de l’eau : tout un symbole !!!

Durant cette période, nous avons récolté 26 dons, qui nous ont permis d’obtenir 18 000 €, sur un objectif initial de 15 000 € !

Nous remercions La Banque Postale, qui nous a soutenu et élu comme projet Coup de Cœur de septembre 2020, notre partenaire EcoDDS, ainsi que tous les internautes contributeurs !

Aujourd’hui, nous allons pouvoir acquérir notre première base flottante (qui servira à stocker momentanément les déchets récoltés sur l’instant T), et financer les travaux d’amélioration de la solution. 

C’est parti, l’aventure peut commencer !!! : – )

Retour en image sur les derniers tests de pilotage…

Ce week-end, nos gamers ont pris la main sur le robot dans notre « piscine test » à Gradignan (33). Bouteille en plastique, bidon de lessive ou sac plastique, rien ne leur a échappé. 

Adultes comme enfants, tout le monde s’est prêté au jeu. Charlotte pilotait le robot pour la première fois. Après quelques essais, elle a réussi à attraper un déchet flottant à la surface. Il en va de même pour Nathan et Jeanne, nos plus jeunes pilotes, qui ne voulaient plus s’arrêter !

Voici un exemple de Charlotte, filmée depuis le bassin, qui attrape un anneau attaché à une bouteille en plastique. Presque du premier coup : – ) 

Paul, quant à lui, a participé depuis son salon. C’est via son ordinateur qu’il a piloté le robot et collecté les déchets. Voici un petit zoom sur sa session. 

Une journée de test concluante, basée sur le partage et l’échange… merci à tous nos participants ! 

Tests longue distance

Les tests de pilotage à longue distance ont eu lieu les 21 et 22 août 2020. Ils ont permis à 4 heureux élus d’expérimenter une session pilotage dans notre « piscine test » à Gradignan (33) depuis leur lieu d’habitation : Charles à Papeete sur l’île de Tahiti (98713), Alfred à Antony (92), Jean-Christophe à Broca dans les Landes (40) ; ou depuis leurs bureaux comme Steve à Boulogne-Billancourt (92).

Première journée : Les joueurs ont pris la main sur le simulateur 2D et appris les commandes de base pour se déplacer au clavier ou avec un joystick. Les tests se sont bien passés pour tous les participants, y compris Tahiti ! La connectivité était au rendez-vous. Seul bémol, le proxy d’entreprise qui a fait des siennes… un classique ! Rien de bien grave. Le problème a été vite résolu.

Seconde journée : Les joueurs se sont cette fois jetés à l’eau (si je puis dire).

Les joueurs en France Métropolitaine ont piloté le robot depuis leur PC dans une eau un peu trouble (mais que fait la production ? :-). Jean-Christophe a préféré le pilotage au clavier. Steve a opté pour une manette PS4 : OK ! Alfred a sorti des joysticks issus des jeux d’arcades du siècle précédent… Not OK. Back to keyboard.

Et alors Tahiti ?

Et bien « Oui », le ROV a été piloté depuis Tahiti !

Après quelques minutes d’angoisse à tenter d’établir une connexion sans succès, le lien a fini par être établi. Pas mal de latence bien sûr au niveau de la vidéo, mais au final cela a fonctionné. Charles, notre correspondant sur site a pu faire quelques manœuvres dans l’eau.

Une belle récompense pour l’équipe, que de voir le robot être piloté depuis l’autre bout de la Planète !

Fuseau horaire – Pacific/Tahiti (12 heures de décalage en été)

Mais alors qu’est ce qui a changé entre le test simulateur et le test en piscine ?

L’heure du test ! Le test du simulateur a eu lieu le soir « ici » (en France Métropolitaine) et le matin « là-bas ». Le test de pilotage grandeur nature a eu lieu la matin ici et le soir là-bas. Il est possible que le câble sous-marin soit un peu surchargé le soir (quelques flux batchs à faire passer sûrement). A investiguer.

Merci à tous les participants de vous être prêtés au jeu !

Logique de fonctionnement

Dans cette vidéo, nous montrons la rigidité de la pince en attrapant une perche que l’on tire par la suite.
En pratique, c’est l’inverse qui se passe… Le robot s’agrippe aux déchets (filets, morceaux de plastiques, etc.) pour qu’ils soient remontés à la surface par une personne à bord de la base flottante. Cette personne tire sur le cordon du robot sous-marin qui peut lui résister à un poids de 200Kg.

Plan d’eau de tests

Les premiers tests auront lieu au Lac Vert (33) avec l’aimable autorisation de la Mairie de Canéjan. L’idée est de tester le bon fonctionnement du matériel, les techniques de pilotage et, si le temps le permet, l’utilisation des panneaux solaires pour recharger les batteries !